Le cinéaste se repose désormais à Bandjoun. Vedettes de cinéma, de la musique et de la télévision lui ont rendu un hommage le 10 janvier dernier, lors de sa levée de corps à l’Hôpital Gynéco-Obstétrique de Yaoundé. Avant de le prolonger durant les cérémonies d’inhumation dans son village Bandjoun, région de l’Ouest. De même que sur les réseaux sociaux, dès l’annonce de son décès jusqu’à des jours après son inhumation.

Normal, c’est un professionnel pétri de talent et d’expérience qui s’est éteint le 14 décembre 2019. Né le 16 septembre 1969, Alain Fongue obtient un Baccalauréat de série B au Collège de la retraite de Yaoundé avant de se lancer dans le cinéma. Il est tour à tour monteur à la Générale Distribution Boisson, chef de production aux Films terre africaine, monteur au tribunal pénal international pour le Rwanda de 2014 à 2015. Au cours de cette période, il mettra sur pied sa maison de production Mam and Pictures Films.

Il a également réalisé de nombreux spots pour des entreprises, mais aussi des émissions telles que «Carrière» et «Stratégie». Au cinéma, on lui doit entre autres des oeuvres comme «La recherche des pangolins», «Les 9 vies de Roger Milla», «Les docteurs Baskuru», «Les pygmées Bakas» etc. Il décèdera le 14 décembre 2019 dans un accident de la route.