Lorenoar remporte l’or aux JCM

La chanteuse camerounaise est la grande lauréate de la 6è édition des Journées de la musique de Carthage (Tunisie). Grâce à un spectacle authentique, accompagnée par ses musiciens de nationalité camerounaise et ivoirienne, Lorenoar a époustouflé le public carthaginois le 15 octobre dernier.

Le Cameroun sort donc honorer dans cette compétition officielle qui regroupait 5 pays (Tunisie, Palestine, Burkina-Faso, Maroc et Cameroun) du 11 au 18 octobre 2019 à la Cité de la Culture, l’Avenue Habib Bourguiba, la Cathédrale de Tunis et le Palais Ennajma Ezzahra, à Tunis. Notre «Rockeuse» made in Mboa a déroulé sa maestria et son expérience pour arracher les faveurs du jury.

Elle a baladé le public dans son univers à travers l’afro-jazz, le bikutsi, l’ekang, l’assiko, le makossa, le reggae, la soul, le bakanga, le funk. En chantant en Eton, sa langue maternelle, en anglais ou en français, elle a marqué plus d’un. Même si certains n’y comprenaient pas un traitre mot, sa présence «magnétique» sur scène a fait le reste.


Commentaires

Laisser un commentaire


Autres articles que vous aimerez lire...

  • par GAËL DE SOUZA / Dossier
    Jun 12

    Equation pénible à résoudre

    Il est des cas où la paternité est vêtue d’une incroyable complexité. Tenez Paul M. a 28 ans ; il y a peu, il a rencontré les parents de Priscille K. Le but ...

  • par ERIC NDIEN / Dossier
    Jun 12

    Sometimes good, sometimes bad

    In typical African context, a father goes beyond blood ties. With the evolution of time, the perception is fading out. Children, with the influence of some parents, see it differently nowadays. Cam...

  • par Carine ESSOSSO / Dossier
    Jun 12

    Mêmes devoirs

    Décrit comme celui qui assure, en lieu et place du père biologique, ses fonctions auprès de l'enfant, il pourrait s'agir du beau-père, de l'oncle, du cousin,...


Besoin d'aide ? Contactez-nous