PRESSE : UN MONUMENT NOMMÉ HERVÉ BOURGES…

A 86 ans, Herve Bourges a rendu l’âme, le 23 février dernier. Le journaliste français aura marqué l’histoire du Cameroun. Le 15 mai 1970, il est à l’origine de la création de l’Ecole supérieure internationale de Journalisme de Yaoundé (Esijy), devenue l’Esstic. Directeur de cette institution académique, sa rigueur et son professionnalisme auront permis de former l’élite du journalisme au Cameroun.

L’Ecole supérieure des Sciences et techniques de l’Information et de la communication (Esstic) dispose d’ailleurs d’un amphithéâtre baptisé de son nom; de passage au Cameroun il y a quelques jours, il s’amusait de ce que de son vivant des endroits portent son nom.

Avec un parcours comme le sien, il le méritait bien. Directeur de l’Esj de Lille, il a dirigé des medias de renom dont entre autres Rfi, Tf1, Rmc, France télévisions, Canal+ Afrique. Autour de nombreux ouvrages, l’homme a rangé sa plume, dans un hôpital parisien. Il emporte avec lui, les lettres de noblesse du journalisme d’ailleurs et d’ici.


Commentaires

Laisser un commentaire


Autres articles que vous aimerez lire...

  • par GAËL DE SOUZA / Dossier
    Jun 12

    Equation pénible à résoudre

    Il est des cas où la paternité est vêtue d’une incroyable complexité. Tenez Paul M. a 28 ans ; il y a peu, il a rencontré les parents de Priscille K. Le but ...

  • par ERIC NDIEN / Dossier
    Jun 12

    Sometimes good, sometimes bad

    In typical African context, a father goes beyond blood ties. With the evolution of time, the perception is fading out. Children, with the influence of some parents, see it differently nowadays. Cam...

  • par Carine ESSOSSO / Dossier
    Jun 12

    Mêmes devoirs

    Décrit comme celui qui assure, en lieu et place du père biologique, ses fonctions auprès de l'enfant, il pourrait s'agir du beau-père, de l'oncle, du cousin,...


Besoin d'aide ? Contactez-nous