Vacances à pieds juin

L’avez-vous senti ? Ce parfum si distinct des premiers jours d’été qui imbibent l’air de son atmosphère légère, pour annoncer le début des vacances. Le tempo est donné par la grande communauté éducative qui frémit alors ostensiblement des dernières pages de cahier à tourner, tandis que sur le dos des couvertures en carton qu’on rangera bientôt, s’échafaudent déjà les plans les plus déjantés pour occuper agréablement les semaines de liberté qui se profilent. Une frénésie qui franchit bien vite les perrons des salles de classe et des amphithéâtres pour s’étendre à tout l’écosystème actif, y compris de ceux qui seront toujours d’astreinte. Arrive alors, le 21, la fête de la musique pour sonner le « la » des hostilités…festives.

La galaxie culturelle se met en branle dévoilant toute sa variété et sa créativité. L’univers du sport embraye avec panache. Le monde des affaires sentant le bon coup, trouve des interfaces tantôt racoleuses, tantôt plus subtiles pour avoir sa part du gâteau de la bonne humeur, qui rend généralement expansif, y compris financièrement. C’est la saison du divertissement tome I qui bat alors son plein et donne aux ruelles, quartiers et centres commerciaux, une coloration particulière qui réchauffe même les jours pluvieux pourtant plus fréquents. Avez-vous donc senti ces effluves en prémisses ?

A la vérité, beaucoup reconnaîtront que pas vraiment. On commence à réaliser que ce qu’on appelait plus petits « les grandes vacances », n’auront peut être pas la même saveur sucrée cette année. Encore ankylosées du fait des longues semaines de « confinement » imposées par la crise sanitaire qui frappe le monde, les industries du spectacle et du sport, deux des principaux acteurs animant habituellement cette séquence, semblent toujours se tâter les chamboulements sur les calendriers scolaires font que certains ont encore têtes et nez dans les cahiers. Tandis que la locomotive du nerf de la guerre, le secteur économique, se relance avec trop de prudence pour investir massivement dans l’Entertainment. Et même si les frontières terrestres et aériennes s’entrouvrent tout doucement, ce n’est pas pour tout de suite que s’organiseront les grands voyages touristiques. Dès lors, à quoi pourront bien ressembler ces vacances 2020 ? Chacun de sa position et selon ses moyens tentera d’y apporter sa réponse, mais la seule constante est que désormais nous devrons tous apprendre à nous réinventer.

On ignore pour combien de temps les impacts du Covid affecteront nos quotidiens, mais dans les mentalités et les usages, de nouvelles habitudes doivent être adoptées et un retour à plus de discipline nous semble incontournable. Problème, « les grandes vacances » concernent avant tout les enfants et les adolescents, qui n’ont que très peu la maturité pour intégrer ce changement de paradigme. Cela doit donc leur être inculqué par le haut, par les adultes et préférentiellement les parents. Sauf que ces derniers ont-ils eux-mêmes conscience des enjeux et de leurs implications.

 Au regard de certains comportements observés ces semaines dans les attitudes face à la maladie, on peut s’en inquiéter. Alors qu’on aurait, nous aussi, aimé vous concocter un numéro de juin tout en musique et gaieté comme les années précédentes, ces circonstances spéciales ont amené votre magazine à s’interroger sur ce rôle particulier que peuvent et doivent jouer les géniteurs, comme guides et phares pour leur progéniture. A condition déjà d’en accepter la responsabilité n’estce pas ? Il y aura à dire sur la question. D’ailleurs, beaucoup de nos invités du mois, répondent à ce profil d’éclaireurs et d’éducateurs, avec par conséquent bien des choses intéressantes à transmettre. Allons donc les découvrir ensemble.


Commentaires

Laisser un commentaire


Autres articles que vous aimerez lire...

  • par GAËL DE SOUZA / Dossier
    Jun 12

    Equation pénible à résoudre

    Il est des cas où la paternité est vêtue d’une incroyable complexité. Tenez Paul M. a 28 ans ; il y a peu, il a rencontré les parents de Priscille K. Le but ...

  • par ERIC NDIEN / Dossier
    Jun 12

    Sometimes good, sometimes bad

    In typical African context, a father goes beyond blood ties. With the evolution of time, the perception is fading out. Children, with the influence of some parents, see it differently nowadays. Cam...

  • par Carine ESSOSSO / Dossier
    Jun 12

    Mêmes devoirs

    Décrit comme celui qui assure, en lieu et place du père biologique, ses fonctions auprès de l'enfant, il pourrait s'agir du beau-père, de l'oncle, du cousin,...


Besoin d'aide ? Contactez-nous